Le Protocole de la crème anglaise T2 : Imprudence de Gail Carriger

Editions : Orbit, Le Livre de poche, 2017, 8,90€, 578 pages. 

Résumé 4ème de couverture : Rue et l'équipage du dirigeable La Coccinelle à la crème sont de retour d'Inde avec des révélations à secouer les fondements de la communauté scientifique britannique. La reine Victoria a de quoi être agacée : les vampires sont à fleur de peau, et quelque chose ne va pas du côté de la meute de loups-garous locale. Pour couronner le tout, la meilleure amie de Rue, Primrose, persiste à se fiancer à un militaire peu recommandable. Mais Rue a également des problèmes personnels. Son père vampire est en colère, son père loup-garou est fou, et sa tapageuse de mère est tout à la fois. Mais, le pire, c'est que Rue commence à comprendre ce qui se passe vraiment : ils ont peur... 

Mon avis

Je suis assez dubitative quant à cette lecture. Pour ceux qui suivent le blog, vous connaissez mon amour inconditionnel pour la saga du Protectorat de l'ombrelle, la préquelle du Protocole de la crème anglaise. Du coup, j'ai beaucoup de mal à m'avouer que ce second tome n'est malheureusement pas à la hauteur de la saga mère, ni même du premier tome de la suite. Le résumé donne envie ceci dit, mais pour ceux qui se lanceront dans la lecture de ce tome 2, ils se rendront rapidement compte que les éléments mis en avant par la 4ème de couverture ne sont pas suffisamment exploités. 

En effet, ce que ne dit pas le résumé, c'est que le tome tout entier se concentre sur la romance entre Rue et Quenel. Cette histoire du genre "je t'aime moi non plus" prend le pas sur tout le reste... ce qui me dérange au plus haut point. Qu'il y est un peu de romance n'est pas un problème en soi, bien au contraire, mais lorsque cela éclipse le reste, je dis non. 

Autre point qui m'a chagrinée, c'est le rythme de l'histoire. Tout au long du roman, les personnages sont sur la Coccinelle à la crème, et n'en sortent que très rarement. Et j'avoue que c'est un élément qui ne m'intéresse pas. Le voyage en lui même m'ennuie, que cela soit dans ce roman précis ou dans tout autre histoire. J'aime voir les personnages évoluer dans un endroit précis. Bizarrement, dès que je lis de la fantasy, du fantastique ou comme ici du steampunk, tous les passages qui ont attrait aux déplacements des personnages m'ennuient au plus haut point.... C'est systématique  Et le problème ici, c'est que notre joyeux petit groupe est constamment en déplacement. Et le fait qu'il soit en déplacement implique qu'il n'arrive pas grand chose malheureusement. Du coup on va se concentrer sur les personnages et principalement sur Rue et sa relation avec Quenel... bref un ennui. J'aurais adoré avoir plus d'éléments sur la relation entre Primrose et Tashérit par exemple. Cette relation est vraiment intéressant mais bien trop peu exploitée. J'espère qu'elle le sera plus dans le tome 3, apparemment centré sur Primrose. 

Il n'y a pas non plus que du mauvais, loin de là. Ce tome permet le retour d'un personnage primordial de la première saga. Je vous laisse le découvrir. Toujours est-il que cette mystérieuse personne va nous permettre dans apprendre bien plus sur le passé du fameux Alessandro Tarabotti, le grand-père de Rue. Alexia elle-même sera de la partie. La retrouver m'a vraiment fait chaud au coeur. C'est une personne que j'adore vraiment. On voit sa relation avec Rue évoluer un peu et c'est agréable à voir. 

Enfin, et c'est là mon plus grand désarroi, on comprend enfin l'intrigue de ce tome 2 à la toute fin du livre.... Un élément déclencheur nous tombe sur le coin du nez de façon complètement inattendue, mais l'auteure ne le développe absolument pas. Les personnages eux-mêmes ne semblent pas s'en préoccuper... mais il aurait fallu que cet élément intervienne dès le début de l'histoire, ce qui aurait rendu l'intrigue beaucoup plus intéressante... Car au final, je n'arrive toujours pas à comprendre de quoi il en retournait.  J'espère vraiment qu'on en saura plus dans les tomes suivants parce que j'ai trouvé cela très gros et pourtant complètement survolé... 


En conclusion

Des deux sagas, c'est le tome que j'ai le moins apprécié. Peu de rythme, une romance qui prend le pas sur l'intrigue, elle-même complètement sous exploitée. Je me rends bien compte que je suis très négative sur ce roman, mais c'est parce que j'aime tellement cet univers, que j'ai du mal à accepter le fait d'avoir eu autant de difficultés à terminer ce livre.  J'espère que la suite rattrapera cette baisse de régime... car je reste une grande fan !

Le Protocole de la crème anglaise
T2 - Imprudence
T3 - Compétence

L'Hayden T1 : Le Secret d'Eli de Julie Muller Volb

Editions : France loisirs, 2017, 418 pages, 19€

Résumé 4ème de couverture (extrait) : Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa soeur, Elisabeth, qui gère une maison d'hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être le nouveau pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d'elle des faits étranges....




Mon avis :



Le premier élément qui m'a immédiatement donné envie de découvrir ce livre, c'est la couverture que je trouve magnifique. Ces tons lumineux et chauds, cette sobriété aussi puisque finalement, il n'y a pas tant d'éléments que cela... elle est absolument sublime et donne envie de s'évader entre ses pages (j'ai hâte de découvrir l'illustration du tome 2 ! Ça promet). 

Ensuite c'est le résumé qui m'a convaincue de me lancer. Bon, il est vrai qu'il n'est pas exempte de quelques clichés.... On est vite prévenu : il va y avoir une histoire d'amour, ou en tout cas une grande attirance entre deux personnages, et tout cela saupoudré de mystères autour de la famille de l'héroïne. Jusque là, rien de bien surprenant. Et c'est pour cette raison que j'ai décidé de commencer ce roman. Je voulais être surprise, je voulais découvrir un nouvel univers, une certaine complexité chez les personnages, des décors étonnants et resplendissants... Et par certains aspects, je n'ai pas été déçue, c'est vrai. 

Première chose, l'univers. Il faut avouer que la couverture l'introduit très bien. C'est un savant mélange entre Harry Potter, Avatar le dernier maitre de l'air et Le Seigneur des Anneaux. Vous y retrouverez de nombreux éléments propres à l'héroïc fantasy et à la littérature fantastique : monde magique parallèle au notre, créatures féériques, pouvoirs exceptionnels, mystérieux personnages et vilains absolument abjectes. Tout ce qu'il faut pour faire un bon roman d'actions et d'aventures sur fond de sorcellerie et de mondes envoutants. J'ai bien évidemment complètement accroché à l'univers !

Les personnages maintenant. Je dois dire que pour certains, surtout les figures masculines, je les ai trouvés assez clichés. Prenez le cas de Liam et Jeremiah, les deux amoureux transi de Mila... eh bien point de vue du caractère ils sont quand même pas mal stéréotypés. Entre le beau ténébreux qui joue les girouettes mais qui est magnifique, courageux, téméraire, intelligent... et le gentil garçon qui connait Mila depuis sa plus tendre enfance, qui l'a toujours soutenue, qui la surprotège mais qui a toujours vécu dans la friendzone.... on soupire assez vite, finalement. J'en attendais un peu plus d'eux. Mais j'avoue que je ne suis pas objective car j'ai toujours eu les triangles amoureux en horreur. Heureusement, Mila et sa soeur relèvent tout cela. J'ai trouvé Mila courageuse malgré tout ce qui lui tombe dessus, et surtout patiente, parce que moi à sa place, j'aurais vite explosée face à toutes ces cachotteries. Elisabeth quant à elle, est pleine de surprises. Je l'apprécie beaucoup. C'est une soeur aimante qui s'occupe de sa jeune protégée avec bienveillance et beaucoup d'amour. Sans oublier une petite note d'humour. Et je ferai également une mention spéciale au chat de la famille : Wilbert. Vous comprendrez pourquoi lorsque vous aurez lu le roman ;).

Ceci dit, tout ne m'a pas plu non plus malheureusement. Si le contexte et les personnages (exceptés les garçons, j'insiste) m'ont séduite, l'intrigue quant à elle a fait défaut à ce premier roman. Toutes les péripéties, tous les rebondissements étaient téléphonés. J'ai quasiment tout deviné des dizaines voire centaines de pages à l'avance. Résultat, lors des révélations, je n'y trouvais finalement rien de surprenant, puisque je m'étais doutée de quasiment tout depuis longtemps. C'est malheureusement le gros reproche que j'aurais à faire ce premier tome. Ceci dit, la fin a le mérite de nous donner envie de lire la suite. On a hâte de revoir Mila et surtout de voir ses réactions face à toutes ces révélations. 


En conclusion 

J'ai complètement accroché à l'univers de ce premier tome. Introductif, il a su poser le contexte et présenter les personnages comme il se doit. Maintenant, j'ai hâte de les découvrir plus en profondeur dans la suite. Cette dernière semble être en préparation puisqu'elle a déjà un titre (Espérance) et un résumé disponible sur le site Nouvelles Plumes ! Et j'espère qu'elle sera pleine de surprises !

L'Hayden
T1 - Le Secret d'Eli
T2 - Espérance

Les Haut Conteurs T2 : Roi Vampire d'Olivier Peru et Patrick McSpare

Editions : France Loisirs, 370 pages, Janvier 2013

Résumé 4ème de couverture : Paris, hiver 1190. Dans le tumulte populaire de la Fête des Fous, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but : retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. 


Mon avis

J'avais lu le premier tome il y a bien longtemps. La preuve, la chronique date d'Août 2015, c'est dire. Mais mes souvenirs étaient tout de même assez frais. Il faut dire que La Voix des Rois m'avait marquée, dans le bon sens du terme.

Ici, nous retrouvons tous les personnages laissés à la fin du tome 1. Roland fait désormais partie des Haut Conteurs. En leur compagnie, il va pouvoir réaliser son rêve et voyager en dehors de son Angleterre natale. Dans ce second tome, on suit les aventures du quatuor en même temps que la formation de Roland. Roi vampire ou non, Roland détient désormais la cape pourpre, il doit donc apprendre à maitriser sa voix. Il va pouvoir raconter sa première histoire, expérimenter les effets de sa voix sur son auditoire et sur son propre corps. J'ai vraiment apprécié les quelques passages sur son entrainement. La caste des Haut Conteurs est très mystérieuse et plutôt nébuleuse quant à ses agissements. On en apprécie que plus les quelques éléments qui nous sont donnés tout au long de l'histoire et notamment lors de la formation de Roland. 

En parallèle, le groupe va se rendre à Paris, le dernier endroit connu où s'est rendu William le Ténébreux et où il a disparu. Ils vont mener une double enquête : premièrement, retrouver leur ami conteur qui ne donne plus signe de vie. Et dans un second temps, poursuivre la quête de William en enquêtant sur Lothar Mots-Dorés, leur ennemi juré, aperçu aux portes de Paris. Sa présence dans la capitale française n'indique rien de bon à nos aventuriers. J'avoue que j'ai eu un peu plus de mal avec l'enquête menée par les Conteurs que j'ai trouvé un peu longue. Ce que j'avais apprécié dans le premier tome c'était ce rythme très entrainant, et cette atmosphère lourde d'horreur qui m'avait donné la chaire de poule à plusieurs reprises. Ici, il y a bien une scène qui m'a fait cet effet-là mais c'était finalement assez succinct par rapport au reste du livre. Ceci dit, même si l'histoire est un peu longue, les révélations finales et les événements qui ponctuent ce tome sont d'une importance capitale et maintiennent une tension qui ne peut que donner envie de lire la suite ! 

Enfin, si l'horreur est un peu moins présente dans ce tome deux, il faut souligner cette atmosphère tendue inhérente à cette histoire. Un traitre se cache dans les rangs, c'est avéré dès le début. Roland le sait très bien et va soupçonner petit à petit chaque membre de son équipe. Peu d'indices sont donnés au lecteur pour tenter de deviner l'identité de l'espion, ce que j'ai beaucoup aimé ! Je n'aime pas tout entrevoir à l'avance. Cela entache un peu le plaisir de lire. 


En conclusion

J'ai évidemment apprécié ce deuxième tome même si j'ai de loin préféré le premier, beaucoup plus prenant. Ceci dit, on avance dans l'histoire et c'est le plus important. Les personnages prennent de la profondeur et l'intrigue et le contexte également. Tout cela met en haleine et donne grandement envie de lire la suite ! 


Les Haut-Conteurs

2/ Roi Vampire
3/ Coeur de Lune
4/ Treize damnés
5/ La Mort noire

Une Seconde avant Noël de Romain Sardou


Edition : Pocket, 290 pages, 2006.

Résumé : 1851. À Cokecuttle, cité industrielle anglaise hérissée des cheminées des hauts-fourneaux couvertes de suie, Harold Gui, neuf ans, orphelin de père et de mère, survit péniblement sous les ponts en pratiquant divers petits métiers. Et pourtant... Harold ne le sait pas encore, mais il est promis à un avenir merveilleux. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d'arbres magiques et de rennes volants. D'extraordinaires aventures l'attendent avant de pouvoir enfin rencontrer sa destinée et devenir ce personnage à la longue barbe blanche, au costume rouge éclatant que nous connaissons tous très bien : le Père Noël...



Mon avis

Voilà encore un livre qui prenait la poussière dans ma PAL depuis bien longtemps. Je l'ai reçu d'un swap spécial Noël il y a quelques années. Le mois de décembre dernier était le moment parfait pour moi de le sortir enfin et de me plonger entre ses pages. Et j'ai vraiment bien fait, car j'ai adoré cette histoire !


On suit les aventures d'Harold Gui, jeune orphelin qui vit dans les rues de Cokecuttle une ville industrielle anglaise. Le pauvre enfant va de déconvenues en déconvenues et enchaine les mésaventures. Mais il est loin de se douter que parallèlement, un esprit bienveillant l'a désormais pris sous son aile et va le guide jusqu'à sa destinée : celle qui le fera devenir le célèbre Père Noël, mais surtout, celle qui lui permettra de redonner de l'espoir à tous les enfants du monde. C'est une préquelle vraiment très bien amenée. 

La première partie, on découvre Harold, sa vie, ses amis et ses difficultés. La magie n'est pas très présente, si ce n'est à très petites doses. On voit sa situation empirer toujours un peu plus. L'espoir est quasiment absent, tant ses mésaventures sont nombreuses. On pourra peut-être trouver cette première partie un peu longue même si personnellement, je l'ai beaucoup appréciée. Elle permet de vraiment saisir le caractère du personnage principal dans son intégralité, et surtout elle justifie complètement le besoin et la naissance du Père Noël telle qu'on pourra le voir dans la suite du roman. La seconde partie quant à elle, n'a absolument rien à voir avec la première. La magie y a toute sa place , elle y est omniprésente.  Le lecteur assiste avec émerveillement à tous les changements que va vivre Harold, à toutes les découvertes qu'il va faire. C'est une vrai petit bijou. 

Je l'ai lu la plupart du temps assise sous mon plaid au coin du feu, pendant les vacances de Noël. C'était un moment purement magique. Tout dans ce roman invite à un instant cocooning. J'ai purement adoré. Je lirai la suite avec plaisir, et j'ai hâte d'être au prochain Noël pour cela !


En conclusion

Si vous cherchez un roman baume au coeur, imprégné de la magie de Noël, arrêtez-vous là et plongez-vous dans les pages de cette merveilleuse histoire. La vie d'Harold Gui saura vous toucher j'en suis sure. C'est le genre de petit garçon plein de gentillesse mais qui ne se laisse pas avoir, et qui pensera toujours plus aux autres qu'à lui même. J'ai hâte de lire la suite !

Les Carnets de Cerise T2 : Le Livre d'Hector d'Aurélie Neyret et Joris Chamblain

Editions : Soleil, 76 pages, 6 novembre 2013, 15,95€
Résumé : Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu'elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent... Prenez Elisabeth... toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu'elle n'aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu'elle a de plus cher.

Mon avis

Alors que le tome 5 vient de sortir, je me suis dit qu'il était temps de me lancer dans la lecture de la suite. Ces bandes dessinées sont vraiment magnifiques. Si vous avez lu ma chronique du premier tome, vous savez à quel point je l'ai adoré. Et j'avoue que j'ai également beaucoup aimé ce tome 2. 

Dans ce nouveau tome, on retrouve Cerise et ses deux amies, Line et Erica, en vacances d'été. Cerise s'ennuie énormément, ses copines passant les vacances chacune de leur côté. Mais elle finit par recevoir le livre écrit par Annabelle, Le Zoo pétrifié, qui raconte l'histoire de sa première enquête (que nous avions évidemment suivie dans le T1). Il ne lui en fallait pas plus pour réveiller sa motivation et partir à la recherche d'une nouvelle énygme à résoudre. Cerise n'aura pas à aller bien loin puisqu'elle remarquera rapidement le parcours routinier d'une vieille dame qui vit dans la même ville que la jeune fille. Ni une ni deux, la voilà qui lance l'enquête. Mais alors que ces deux amies reviennent de vacances, Cerise les délaisse pour se concentrer uniquement sur ses recherches, ce qui n'est pas au goût d'Erica qui décide de ne plus lui parler. N
ous suivons donc deux histoires parallèles. La première, c'est évidemment celle de l'enquête. Pourquoi Mme Ronsin emprunte-t-elle toujours le même livre à la bibliothèque et ceci depuis des années ? Quelle est son histoire ? Afin de mener l'enquête, Cerise va s'allier avec un nouveau personnage, la jeune bibliothécaire, bien curieuse elle aussi d'avoir le fin mot de l'histoire. La seconde histoire c'est celle de Cerise et de ses relations. Obnubilée par son enquête, là voilà qui ment, manipule et délaisse ses proches. C'est vraiment intéressant, car en plus de suivre l'avancement de l'enquête, on voit Cerise et ses amies grandir au fur et à mesure. Les voilà qui ont passé les portes de l'adolescence, avec toutes les tribulations qui vont avec. C'est toujours aussi charmant et attrayant de suivre la jeune investigatrice. Elle est décidément entourée de bien des mystères. Et j'ai hâte de découvrir les nouvelles enquêtes qu'elle mènera dans les prochains tomes !

Un petit mot sur les illustrations, toujours aussi magnifiques que dans Le Zoo pétrifié. Ici, les couleurs sont plutôt chaudes, puisque l'histoire se déroule en plein été. Il ne faut donc pas se fier à la couverture du livre, sublime dans ce bleu mystérieux qui rappelle les douces nuits estivales. Et puis j'adore retrouver les pages du carnet de Cerise. Après tout, c'est bien le nom de la saga. Elles sont aussi superbes que les illustrations de la bande-dessinée. Nous avons l'impression qu'il s'agit de photos prises du carnet de la fillette. C'est vraiment bien fait. 


En conclusion

Le Livre d'Hector a rempli son rôle en proposant une suite à la hauteur du premier livre. En plus d'être magnifique, l'enquête de Cerise est passionnante et vraiment bien amenée. La vie de l'adolescente suit son cour, on la découvre plus emballée que jamais par son travail d'apprentie écrivaine. On suit également l'évolution de ses relations. J'aurais aimé voir plus de moments encore avec sa maman, qui est un personnage que j'apprécie tout particulièrement ! En tous les cas, cette saga est toujours un coup de coeur pour moi, parce qu'elle allie une histoire cohérente et passionnante à un travail d'illustration absolument incroyable. J'adhère totalement à la collaboration de ses auteurs ! Que j'ai hâte de lire la suite !


Les Carnets de Cerise
2. Le Livre d'Hector
3. Le dernier des cinq trésors
4. La Déesse sans visage
5. Des premières neiges aux perséides.