Le Protocole de la crème anglaise T1 : Prudence de Gail Carriger


Editions : Le Livre de poche, Orbit, Octobre 2016, 546 pages, 8,90€ 

Résumé 4ème de couverture : Au nom de la reine, de l'Angleterre et de la parfaite théière. Quand Prudence Alessandra Maccon Akeldama - Rue pour les intimes - hérite d'un dirigeable, elle fait ce que n'importe quelle jeune femme aurait fait dans des circonstances similaires, elle le baptise : La Coccinelle à la crème. Et elle s'envole pour l'Inde. Là-bas, elle tombe au beau milieu d'un complot mené par des dissidents locaux, du kidnapping d'une femme de brigadier et d'une famille de loups-garous écossais qu'elle ne connait, hélas, que trop bien. Devant tous ces dangers, Rue devra s'en remettre à sa bonne éducation et, bien sûr, à ses aptitudes surnaturelles pour s'en sortir...


Mon avis


Il faut savoir une chose, cette série est un spin-off de la saga Le Protectorat de l'Ombrelle, du même auteur. Et si vous suivez mon blog, vous savez que je suis une fan inconditionnelle de cette saga ! Le Protocole de la crème anglaise suit les aventures de Prudence, la fille d'Alexia, la protagoniste de ma série chouchoute. Je dois donc avouer que j'abordais avec une certaine appréhension la lecture de ce premier tome, ayant toujours une peur infime mais bien présente d'être déçue. De plus, j'avais déjà pu lire quelques avis qui m'avaient, n'ayons pas peur des mots, refroidie ! Toujours est-il que se faire son propre avis est important, je me suis donc tout de même lancée.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de personnages que nous avions déjà rencontré dans la série précédente alors qu'ils n'étaient que enfant ou bébé. Ici, ce sont des adultes qui ont entre vingt et trente-cinq ans plus ou moins, et ne sont pour ainsi dire, absolument plus les mêmes. Si nous avons le plaisir de voir évoluer Prudence - Rue comme ses amis l'appellent -, nous avons également la joie de suivre les jumeaux Tunstell, Primrose et Percy (les enfants d'Ivy Tunstell) et Quenel (le fils de Mme Lefoux). On pourrait s'imaginer un copier/coller de la saga mère, puisqu'ici on prend les enfants des protagonistes précédents pour en refaire une saga. Mais non, pas du tout. Les enfants s'éloignent assez de leurs parents respectifs pour que le lecteur puisse avoir le plaisir de se sentir emmener dans une toute autre histoire. J'ai beaucoup aimé ces personnages, et principalement Primrose, que je trouve réellement rafraichissante. Sa mère m'exaspérait énormément, et je trouve que malgré son ascendance, Primrose s'en sort plutôt pas mal. On notera toutefois une légère confusion entre les traductions, puisque dans le T5 de la saga mère, elle s'appelait Primvère... D'un autre côté, cela n'a pas beaucoup d'importance. Percy quant à lui est tout aussi décalé que ses parents, et j'étais à mille lieux de penser qu'il deviendrait un jour un professeur de renom doté d'un charme apparemment irrésistible. Finalement, les seuls qui ne m'ont pas forcément touchée sont Quenel (que j'ai trouvé très cliché -le tombeur, sûr de lui, intelligent, beau, blabla-) et Prudence qui parait bien fade si on a le malheur de la comparer à sa mère. En effet, la pauvre n'a visiblement hérité du charisme d'aucun de ses trois parents. C'est bien dommage pour elle. Ceci dit, il a beaucoup d'humour, je le lui reconnais.

Au-delà des personnages, l'intrigue est plutôt guillerette et simplette. Je n'ai pas été emballée par la fin du tome, même si le voyage d'Angleterre jusqu'en Inde était très intéressant. Il nous aura donné la possibilité de revoir de nombreux personnages de la saga principale, ce qui n'était pas pour me déplaire. Les descriptions des paysages, des machines et des robes étaient comme toujours très présentes et incitaient à l'évasion. Alors même si cette histoire de commerce de thé n'était pas folichonne, je pense qu'elle n'était là que pour poser les bases d'une intrigue plus solide que l'on découvrira dans la suite des événements. 


En conclusion

J'ai beaucoup aimé retrouver d'anciens personnages de la première saga et apprendre à en connaitre de nouveaux. Le groupe de Prudence à l'air fort sympathique même si j'ai du mal avec le personnage de Quenel. L'intrigue quant à elle n'était pas à la hauteur de mes espérances même si elle était sympathique à suivre. J'ai cependant grand hâte de lire la suite, car je pense qu'elle nous promet de grandes choses et d'incroyables mystères à résoudre !


Le Protocole de la crème anglaise :
T1 - Prudence
T2 - Imprudence
T3 - Compétence (à paraitre)

Commentaires