lundi 29 octobre 2012

Challenge En attendant Noël

Aucun commentaire:
En attendant Noël



Voilà un nouveau challenge auquel je me suis inscrite. Il s'agit du challenge En attendant Noël, organisé par Lilienamur sur le site Livr@ddict. Voici les règles :


Pourquoi ce challenge?

Malgré mon âge, je suis toujours émerveillée par la magie de Noël et ayant des livres dans ma PAL en rapport avec cette merveilleuse fête autant les lire pendant cette période?
Si vous êtes comme moi toujours émerveillé par la magie de Noël, ce challenge est pour vous!!!

Les dates:

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant et ce jusqu'au 18 novembre.
Les inscriptions sont ouvertes à tout le monde.
Le challenge se déroulera du 19 novembre 2012 au 5 janvier 2013.

Objectif:

Lire un maximum de livres concernant Noël pour déjà se mettre dans l'ambiance et en même temps diminuer un tout petit peu sa PAL!

Comment participer:

- Vous inscrire ici ou sur mon blog à l'article concernant le challenge.
- Me tenir informer de vos lectures et de vos avis ici ou/et également sur mon blog.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas!

Catégories:

- Le voyage des rennes: 1 livre ou 2 livres
- Les lutins se remettent au boulot: 5 livres
- Fini les vacances du Père Noël: 10 livres
Ce challenge est organisé habituellement par Evy mais cette année, elle n'aura pas le temps de s'en occuper donc elle m'a donné l'autorisation de l'organiser à sa place.
Je tiens à remercier Yukarie de m'avoir aidé sur certains points!
Bon challenge à tous et à toutes!

Je me suis d'abord inscrite dans la catégorie "Les lutins se remettent au boulot", et finalement, j'ai décidé de me rétracter, et de choisir la catégorie en dessous, " Le voyage des rennes". Car actuellement, je n'ai dans ma PAL que deux livres qui pourraient correspondre à ce challenge. Je ne préfère pas avoir les yeux plus gros que le ventre ;) 
Voici les livres que je compte lire :

- Lettres du Père Noël de J. R. R. Tolkien
- Les grands écrivains racontent Noël, un recueil d'histoires réunies par Julia Bracher.

1/2

vendredi 26 octobre 2012

Le Protectorat de l'ombrelle T1 : Sans Âme

2 commentaires:
Sans Âme de Gail Carriger


Auteur : Gail Carriger
Saga : Le Protectorat de l'ombrelle
Tome 1 : Sans Âme
Autres tomes :
Tome 2 : Sans Forme
Tome 3 : Sans Honte
Tome 4 et 5 à paraitre en France.
Edition : Le Livre de Poche
Année de la présente parution : 2012
Nombre de pages : 425

Résumé : 
Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n'a pas d'âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquée par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon - beaut et compliqué, écossais et loup-garou - est envoyé par la reine Victoria pour démêler l'affaire. Des vampires indésirables s'en mêlent, d'autres disparaissent, et tout le monde pense qu'Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ? 

Mon avis

Eh bien nous y voilà. J'ai littéralement dévoré ce livre. C'est un véritable coup de coeur, et j'ai plus que hâte de voir et lire les prochains tomes édités par le livre de poche, car je veux absolument connaitre la suite.

Encore une histoire de loups-garous et de vampires me direz vous. Et je vous répondrai que oui. Mais en toute franchise, ce n'est pas une histoire comme les autres. Je ne suis pas grande amatrice des sagas telles que Twilight, et toutes celles qui lui ressemblent. Mais là, pour le coup, nous sommes face à une série qui a de quoi plaire à tout le monde, amateur du genre ou non.


Le contexte

Tout d'abord, ce livre est du genre Steampunk. Le contexte se place dans le Londres du XIXème siècle, en pleine révolution industrielle. La science fait de grands progrès, et pas des moindres. Miss Carriger nous propose une société dans laquelle vampires, loups-garous et autres créatures surnaturelles sont tout à fait acceptées par les gens du commun. Les loups-garous fonctionnent par meutes, les vampires par ruches. Et chaque espère a son représentant dans la sphère politique de la reine Victoria (c'est vous dire s'ils ont été intégrés au monde mortel !). Nous sommes également à l'époque des bonnes manières et des apparences. Les personnages agiront souvent en fonction des convenances sociales. L'auteure s'évertue à décrire de manière très précise les robes et autres costumes portés par ses personnages, ainsi que la nourriture, et l'architecture et la décoration. Forcément, on est dans un Londres bien différent d'aujourd'hui. On peut peut-être tiquer au début, tant les personnages peuvent nous paraître quelques fois superficiels, mais on comprend qu'il s'agit plus d'une conséquence de la main mise de la bonne société londonienne, que d'une histoire de principes ou de vertus. Il en va de la réputation des bonnes gens.


Les personnages

Voilà ce qui fait la force de ce livre, le caractère des personnages, et notamment celui de l'héroïne principale. 

Alexia Tarabotti est délicieusement cinglante, et ne se laisse en aucun cas marcher sur les pieds. D'origine italienne de par son père, elle est mise au rebut par sa mère à cause de son teint mate, de sa taille, de ses formes et de son nez. Condamnée à finir vieille fille, elle a une image d'elle peu reluisante. Mais quitte à finir seule, Alexia se permet de dire tout haut ce qu'elle pense, malgré le choc que provoque très souvent ses paroles. Sans âme, elle a la capacité d'annuler les pouvoirs des être surnaturels rien qu'en les touchant. Pouvoirs qui reviennent immédiatement, aussitôt le contact rompu. Cette capacité fait d'elle une paranaturelle, un être aussi rare qu'intriguant pour les autres espèces. 

Lord Maccon, loup-garou Alpha, chef du BUR (le bureau des registres des surnaturels), est chargé de l'enquête. Accessoirement, il passe son temps à se disputer avec Alexia, apparemment la seule personne capable de lui clouer le bec. Loup-garou plus qu'imposant, il est l'Alpha de la meute Woosley, dont le Beta est le professeur Randolph Lyall (un personnage que je trouve plus que mignon, au sens cute du terme !). 

Ces deux personnages sont les plus emblématiques de l'histoire, et accessoirement mes préférés, avec le professeur Lyall et Lord Akeldama (meilleur ami d'Alexia, et vampire isolé). 

Ce qui fait notamment le succès de cette oeuvre, sont les joutes verbales qu'entretient Alexia avec les autres personnages, principalement Lord Maccon. J'ai beaucoup ri, car elle a des répliques plutôt cinglantes et certainement pas dénuées d'un grand sens de l'humour ! 


L'action

Contrairement à mes lectures précédentes, nous n'avons pas le temps de s'ennuyer ici. Le résumé fait état d'une attaque vampirique contre la personne d'Alexia, et nous retrouverons cette attaque dès le premier chapitre. C'est dire si cela ne traine pas ! La lecture est fluide. Elle est si entrainante, que l'on ne remarque pas les heures défilées. J'ai lu la moitié qui me restait d'une traite hier soir... 

Niveau relation, on est loin du genre bit-lit. Les rapports sont décrits avec délicatesse, sans rentrer dans les détails, et saupoudrés d'un humour franchement bien placé. Question sang et horreur (car cela va de pair avec nos amis loups-garous et vampires), il n'y a pas de quoi avoir de grand frisson, et c'est tant mieux. C'est une histoire tout en délicatesse, mais avec beaucoup d'humour. Et j'adore ça. 


---°-°---


Nous sommes bien loin de la romance à la Twilight. Les répliques sont bien pensées, le contexte est remarquable et les personnages excellents. Je ne saurai que trop vous conseiller ce premier tome, tout simplement extraordinaire !

Ce livre a été lu dans le cadre du book club de novembre organisé par livr@ddict, ainsi que la lecture commune mise en place par Michou.

Ah... vivement le tome 2....

Les participants de la LC et leurs chroniques : Michou, Sunflo, Kincaid40, Liçou10, Frenchbooklover, Mariejuliet, J.a.e-lou, Ellcrys, Soevangeline, Chouppye, Cendre_MgE, Alyssya, Lavinia, Milathea, et moi-même bien sûr ^^.


mercredi 24 octobre 2012

Le Misanthrope

Aucun commentaire:
Le Misanthrope de Molière


Auteur : Molière
Edition : Hachette
Collection : Bibliolycée
Année de la présente édition : 2007
Création de la pièce : 1666

Résumé :
Alceste, détracteur bourru des mœurs de la Cour, est épris de la coquette Célimène et souhaiterait qu'elle lui ouvre son cœur. Mais l'obtiendra-t-il jamais ? La complaisance de la belle à l'égard de ses nombreux soupirants fera-t-elle renoncer le Misanthrope à son dessein ? Célimène sacrifiera-t-elle Alceste à son inclination narcissique à jouir du monde comme d'un jeu ? 

Mon avis

C'est la première fois je crois que je vois une pièce de Molière avant de l'avoir lue. Ce que j'ai pu en voir m'avait beaucoup plu, et comme pour toutes les œuvres du dramaturge français, avait su me faire rire. Il en alla de même à la lecture de la pièce. Molière est mon auteur favori pour ce qui est du genre théâtral, et cette pièce appuie la raison pour laquelle j'aime autant ses écrits. Je ne suis pas adepte des pièces en vers. Et même lorsqu'il s'agit de l'une de ses pièces, les vers ont tendance à m'agacer. Mais la magie de la plume de Molière, fait que cet agacement disparait aussi vite qu'il est apparu. Encore une fois, j'ai pris un plaisir immense à redécouvrir cette pièce, à tel point que je n'ai pu m'arrêter pour prendre une pause. Je l'ai lue d'une traite. Vous me direz, elle n'est pas bien longue non plus...

Comédie en cinq acte, l'action avance doucement mais sûrement. Il n'y a pas de scène d'action à proprement parlé, comme l'on pourrait en retrouver dans les Fourberies de Scapin, mais mine de rien, on ne s'ennuie à aucun moment. La verve des personnages est telle, que le rire est très souvent au rendez-vous. On se prend d'affection pour le personnage principal, qui prône la sincérité et le franc parlé quelque soit la situation, mais qui malheureusement pour lui n'est pas reconnu à sa juste valeur. En tout cas, comme dans toute pièce de Molière qui se respecte, l'humour est bien présent, et au service d'une mise en avant et de la dénonciation de l'hypocrisie qui gangrène les membres de la Cour. Je ne me lasserai jamais des tableaux que fait Molière de la société de son époque. 

Voilà une pièce que je conseille à tous les amateurs du genre ! 


lundi 22 octobre 2012

Acacia T2 : Terres étrangères

2 commentaires:
Terres étrangères par David Anthony Durham


Auteur : David Anthony Durham
Saga : Acacia

Tome 2 : Terres étrangères
Editeur : France Loisirs
Année de la présente édition : 2012
Nombre de pages : 831

Autres tomes
Tome 1 : La Guerre du Mein
Tome 3 : L' Alliance sacrée


Résumé:Neuf années ont passé depuis la défaite et la chute brutale des Meins.

Corinn Akaran est devenue la reine de l'empire d'Acacia, qu'elle dirige d'une poigne de fer. Mais déjà la révolte gronde, emmenée par Barad le Simple, un homme profondément marqué par les travaux dans les mines et habité par les rêves de justice d'Aliver. Quand les envoyés de la Ligue des vaisseaux sollicitent l'aide de la souveraine pour négocier avec les mystérieux Auldeks, un peuple que personne n'a jamais vu et qui vit au-delà du Monde Connu, c'est à son jeune frère Dariel qu'elle confie la difficile mission de découvrir quelles menaces planent sur l'empire, au prix d'un voyage de tous les périls...
Cette fresque, traversée de bout en bout par un souffle épique singulier, tient le lecteur en haleine dès les premières pages : créatures monstrueuses contre lesquelles la princesse Mena et son armée mènent un combat sans merci, intrigues dans les couloirs du palais et au-delà des mers, luttes sanglantes pour le pouvoir, autant de rebondissements qui font des Terres étrangères un chef-d'œuvre de la littérature fantasy.

Wahou ! Oui franchement c'est le mot qui me vient à l'esprit quand je repense aux moments que j'ai passé à lire ce livre absolument génial. Bon je l'admets, on n'est jamais très crédible quand on s'emballe comme ça, mais je dois dire qu'après ma lecture fastidieuse du premier tome, ce revirement de situation m'a prise au dépourvu. 

Adieu les longueurs qui faisaient l'apanage du tome 1. Dès le premier chapitre, le lecteur est mis dans la confidence de l'action. Pas le temps de prendre son souffle, on avance toujours un peu plus dans l'histoire au fur et à mesure des chapitres. C'est normal, les personnages principaux nous sont désormais connus. Evidemment, de nouvelles têtes apparaissent, pour notre plus grand plaisir. Je pense notamment à Delivegu, l'homme à tout faire de Corinn ; à Mór, jeune femme victime du quotas. En parlant de quotas, on apprend enfin ce que deviennent les enfants envoyés chaque année au delà des flots gris. Et je peux vous dire que ça vous coupe le souffle ! 

L'histoire avance rapidement, et avec, on en découvre plus sur la complexité du caractère de nos personnages préférés. On apprendra à connaitre plus amplement Corinn, personnage au combien complexe et ambigüe de l'histoire. Dariel reprendra sa place d'aventurier pour notre plus grand plaisir, et Mena incarnera plus que jamais la colère de Maeben. 

Comme le titre l'indique, nous découvrirons également de nouvelles terres, celles qui sont au delà des flots gris, et qui abritent deux peuples plus que mystérieux, les Auldeks, cousins des Numreks, et le Lothan Aklun. Et nous apprendrons à connaitre certains enfants du quotas. 

Quant à la magie, peu présente dans le T1 si ce n'est à la fin, elle aura une place plus conséquente dans ce tome 2, sans pour autant en devenir le seul sujet abordé. L'auteur continue à nous balloter entre intrigues politiques, espionnage et scènes d'action. Un vrai régale ! 

jeudi 18 octobre 2012

Challenge ABC 2013

Aucun commentaire:


Dans la lignée des challenges, voici le dernier petit nouveau. J'ai décidé de m'inscrire au challenge AbC 2013, organisé par Nanet.

Voici le règlement : 
Le règlement 2013


La version 2013 que je vous propose, consiste à choisir un auteur par lettre, un minimum de 4800 pages pour l'ensemble des livres (afin d'éviter une liste avec 26 livres de 150 pages !). Le but reste de marier les styles : un classique, une nouvelle, un auteur étranger, un livre en fantasy, un en SF, un roman, un thriller... (Cette liste n'est pas exhaustive). 

Toutefois, ce challenge se veut plus facile kiss, donc voici 3 options proposées, mais vous devrez en choisir une et une seule : 

A comme Aléatoire : Vous avez la possibilité de ne pas fixer votre liste 31202 ! Je vous en demande une minimale pour valider le challenge, mais elle pourra être modifiée autant de fois que vous le voudrez. Attention, si cette option peut sembler alléchante, elle est réputée plus difficile donsmofb (37), car, vous n’avez pas de cadre fixe… et c’est toujours le nom de l’auteur qui prime. Je vous conseille d’établir une liste de 26 auteurs, que vous changerez à loisir. Dans cette option, pas de Manga-BD, ni film. 

B comme Bi-technologies : Vous pourrez intégrer à votre challenge, des BD ou manga, des Films… (Un film compte pour 50 pages, quelque soit sa durée) Pour les BD, le dessinateur compte autant que l'auteur. A vous de choisir la lettre qui vous convient. Par contre pour les films, c'est le réalisateur. La liste pourra être modifiée uniquement trois fois ! 

C comme Combiné : Cette option va vous permettre de combiner le challenge ABC aux challenges de Livr@ddict 868385 (Baby, Big, et autres challenges en cours). Par conséquent, votre liste devra contenir des livres des autres challenges, mais conserver le But principal = marier les styles. Il ne s'agit pas ici de faire un challenge spécifique en une seule catégorie. Attention, pour certaines lettres, cela peut s’avérer difficile, ou impossible, il faudra donc compléter avec des livres hors challenges… La liste pourra être modifiée uniquement troisfois ! Dans cette option, pas de Manga-BD, ni film.  
Les questions-réponses (les plus fréquentes en 2012) : 
- Un livre d'auteur anonyme peut être proposé soit en A, soit en X
- Pour la lettre X, sont admis : les Anonymes, les Anthologies sans nom précisé.
- Pour tous les autres c'est le nom de l'auteur qui compte. En cas de doute, je vous conseille d'utiliser le catalogue de la BNF
- Dans les séries, vous lisez le livre qui vous intéresse, pas forcément le premier tome... Dans les livres contentant plusieurs tomes (ou contes, ou nouvelles…) vous lisez celui que vous voulez, en fonction du nombre de pages global. 
- Les livres choisis peuvent entrer dans un autre challenge (voir option C). Il peut aussi s'agir de relecture. 
- Un changement de livre pour un même auteur sera étudié au cas par cas, et ne sera pas forcément décompté des 3 changements accordés (options Bi-technologies et Combiné). 
Les listes seront "relevées" fin janvier, et conservées (bien que pour l’option Aléatoire...).

 Sympa non ? Alors, pourquoi m'imposer une telle liste ? Eh bien je dois dire qu'en la mettant en place, je me suis rendue compte qu'elle allait me permettre de découvrir un certain nombre de titres et d'auteurs, que je ne connais pas encore. Et puis pour ceux qui me connaissent, vous savez que j'aime énormément les challenges ^^ A savoir également que j'ai choisi l'option A. Alors sans plus attendre, voici la liste que j'ai créée. Il me faudra lire ces 26 livres tout au long de l'année 2013. J'ai hâte de m'y mettre !!

A - Andersen Hand-Christian, Poucette et autres contes, 215 p. Conte  PAL
B - Bradley Zimmer Marion, The Fall Of Atlantis, 499 p. Fantasy  PAL
C - Clavel Fabien, L’Antilégende, 384 p. Fantasy 
D - Daugherty C. J., Night School T1, 466 p. Thriller Jeunesse 
E - Eddings, David, La Belgariade T1, 348 p. Fantasy 
F - Feist, Raymond E., La guerre de la faille T3, 552 p. Fantasy PAL
G - Girard Anne-Sophie et Marie-Aldine, La Femme parfaite est une connasse 159 p. Humoristique [avis]
H - Hugo Victor, Notre Dame de Paris, 733 p. Classique 
I - Ivy Alexandra, Les Gardiens de l’éternité T1, 382 p. Bit-lit Romance [avis]
J - Jordan Robert, La Roue du temps T1, 844p. Fantasy PAL 
K - Kinsella Sophie, L’accro du shopping T1, 384 p. Chick-Lit [avis]
L - Leblanc Maurice, Arsène Lupin Gentleman-Cambrioleur  223p. Policier [avis]
M - Mead Richelle, Georgina Kincaid, T1, 512 p. Bit-lit  [avis]
N - Noël Alyson, Eternels T1, 364 p. Fantastique  PAL
O - O’Donnell Cassandra, Rebecca Kean, T1, 474 p. Bit-lit 
P - Pullman Philip, A la croisée des mondes, T1, 500 p. Fantasy [avis]
Q - Queen Ellery, Sherlock Holmes contre Jack L’éventreur, 192 p. Thriller  PAL
R - Rouage Matthias, Zoanthropes T1, 313 p. S-F Jeunesse [avis]
S - Sardou Romain, Une Seconde avant Noël, 281 p. Conte PAL
T - Teulé Jean, Le Magasin des suicides, 157 p. Contemporain, 
U - Udall Brady, Le Destin miraculeux d’Edgar Mint, 555p p. Contemporain, Aventure 
V - Viguié Debbie et Holder Nancy, Les Chroniques de Wolf Springs T1, 381p. Fantastique, Jeunesse [avis] 
W - Wilde Oscar, Le Portrait de Dorian Gray, 285 p. Classique, Fantastique PAL
X - Xéléniel, L’Âme de la nuit T1, 267 p. Bit-lit Romance 
Y - Young Robyn, Les Maîtres d’Ecosse T1, 727 p. Historique 
Z - Zola Emile, Germinal, 540 p. Classique  PAL

Voici le blog sur lequel tous les participants au challenge posteront leur chroniques. Evidemment, vous pourrez retrouver les miennes soit sur le blog du challenge, soit ici même, dans la librairie de la sorcière ;).


8/26

samedi 6 octobre 2012

Book Club et LC pour Sans âme

Aucun commentaire:
Sans Âme de Gail Carriger





Récemment, je me suis inscrite au book club du mois de novembre organisé par livre@ddict. Il s'agit du livre de genre Steampunk Sans âme de Gail Carriger. Il s'agit du T1 d'une saga. Il semblerait que ce soit un livre du genre romantique sur un fond de fantastique mêlé à des enquêtes. Tout ceci au temps de la révolution industrielle (d'où le genre steampunk). On verra ce que ça donnera. C'est d'ailleurs pour cela que je me suis inscrite au book club, pour pouvoir en discuter avec d'autres membres du site. En parallèle, je me suis également inscrite à la lecture commune qui s'y rapporte, organisée par Michou, et dont la date limite est fixée au 12 Novembre (parfait !). La chronique a venir très bientôt ^^

Allez je ne suis pas comme ça, voilà le résumé : 

Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n?a pas d?âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d?un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon ? beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures ? est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l?affaire. Des vampires indésirables s?en mêlent, d?autres disparaissent, et tout le monde pense qu?Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Alors, ça vous tente ? 

vendredi 5 octobre 2012

Challenge Fant'classique

2 commentaires:

En cette douce soirée du mois d'Octobre j'ai décidé de m'inscrire au challenge Fant'classique, organisé par Iluze. Le fait est que je lis beaucoup de fantastique. Lire du classique fantastique serait pour moi une manière de découvrir d'autres auteurs encore !

Voici le message principal d'Iluze :


Bref, en quoi ça consiste ?
Ce challenge sert à vous faire redécouvrir la littérature fantastique d’avant 1970. En effet, vampire, loup-garous et autres créatures surnaturelles existaient bien avant Twilight !
Ce challenge aura une durée illimitée. Le but est de vraiment réapprendre à connaitre cette littérature si spéciale. Et puis, si ça peut donner envie aux éditeurs d’en publier à nouveau, ce serait vraiment super !

Bon alors, c’est quoi le fantastique ?
C’est un genre littéraire dans lequel un élément surnaturel surgit dans le monde réel. Toutefois, pour le challenge, tout livre datant d’avant 1970 ayant des éléments fantastiques seront acceptés. Vous pouvez donc bien revoir votre mythologie grecque ou relire Dante si vous le désirez !

Comment s’inscrire ?
Il suffit pour cela de me le dire en commentaire en mentionnant le grade que vous voulez atteindre. Vous pouvez changer de grades à tout moment mais je vous rappelle que c’est un challenge illimité donc vous pouvez viser haut ;) . Présenter le challenge sur votre blog n’est pas obligatoire mais grandement apprécié. Plus on est fou, plus on lit n’est-ce pas ?
A chaque fois que vous aurez écrit une chronique, vous pourrez laisser le lien ici. Je ferai un billet récapitulatif des billets publiés régulièrement. Je vais commencer par une fois par trimestre. Le challenge démarre aujourd’hui, on ne compte que les billets qui auront été publiés après cette date du 05.10.2012.
Alors les grades sont :
  • Le Golem : 1 livre
  • Frankenstein : 5 livres
  • Mister Hyde : 10 livres
  • Dracula : 20 livres
  • Satan : 30 livres
  • Cthulhu : 50 livres
Sont acceptés : tout livre écrit avant 1970 (donc peu importe si ce n’est publié qu’aujourd’hui !) présentant des éléments fantastiques. Sont aussi acceptés dans ce challenge : les recueils de textes (Ex : La dimension fantastique chez Librio), les essais sur cette littérature, les biographies d’auteurs, etc.

Personnellement, je vais prendre le grade de Mister Hyde. Cette année s'annonce comme étant chargée, je ne vais donc pas pouvoir lire autant que je le désirerai. Et 10 livres, c'est un grade déjà pas mal ^^ 

1/10
Peter Pan de James Matthew Barrie [avis]

mardi 2 octobre 2012

Acacia T1 : La Guerre du Mein

2 commentaires:
La Guerre du Mein par David Anthony Durham



Auteur : David Anthony Durham
Saga : Acacia
Tome 1 : La Guerre du Mein
Editeur : France Loisirs
Année de la présente édition : 2011
Nombre de pages : 1010



Résumé :Acacia. Une île qui a donné son nom à un empire prospère gouverné par un souverain absolu, Leodan Akaran. Descendant direct du sorcier fondateur de la dynastie, Leodan est un roi idéaliste qui fait régner la paix dans la vaste mosaïque des peuples qui composent l'empire. Veuf, il vit entouré de ses quatre enfants à qui il cache un lourd secret : la domination d'Acacia repose sur des trafics de drogue et d'esclaves dirigés par la toute-puissante Ligue des marchands.
Tout bascule le jour où le roi est poignardé dans la salle du trône par un envoyé des Meins, un peuple de guerriers implacables exilés dans une lointaine forteresse du Nord.
Sur son lit de mort, Leodan conçoit un plan pour permettre à ses enfants de s'échapper, livrant ainsi chacun à sa propre destinée. Dispersés aux quatre coins de l'empire, Aliver, Corinn, Mena et Dariel sont animés d'un puissant désir de vengeance. Ils vont partir à la reconquête du trône pour recréer un empire acacian à l'image de ce que leur père désirait.

Mon avis :

Eh bien, voilà un premier tome qui ne m'aura pas laissée indifférente. Tout d'abord, je vais vous parler des déboires que j'ai eu face à la lecture du début de cette saga. Ce tome est divisé en trois parties, la première n'est là que pour présenter le contexte, les personnages et les enjeux. C'est évidemment un passage obligé, sans lui on ne peut rien y comprendre. Le problème que j'ai rencontré (et apparemment nombreux sont les bloggueurs qui ont eu le même souci), c'est que cette mise en place dure.... mais dure... tellement longtemps qu'on n'en voit pas la fin. C'est simple, j'ai abandonné sa lecture pendant plusieurs mois avant de la reprendre, ou plutôt, de la recommencer ! 

Mais je ne suis pas du tout déçue, car au final, j'ai adoré. A tel point que j'ai enchaîné directement après avec la lecture du T2. La raison qui m'a poussée à apprécier plus encore qu'une autre saga, c'est principalement le fait que tout n'est pas noir ou blanc dans le monde d'Acacia. Pour preuve, l'auteur nous donne aussi bien le point de vue de l'agresseur que de l'agressé. Puis celui de l'envahisseur, et celui de l'envahi. Un vrai petit bijou. On apprend aussi bien à connaître la famille royale d'Acacia, que ses généraux ainsi que son ennemi. Au final, on ne sait plus trop pour quel camp on est. Les nations vivent à leur rythme sous la coupe de la famille Akaran, malgré le commerce basé sur l'échange d'enfants-esclaves et de drogue qui assure toute l'économie du royaume. A côté de ça, nous avons le point de vue d'un peuple maudit qui ne désire qu'une chose : prendre sa vengeance sur la famille royale, dont les ancêtres les ont bannis longtemps avant les événements du roman. Durham nous montre tout. 

Car son livre est divisé en de très nombreux petits chapitres, chacun écrit sous le point de vue d'un personnage différent. Au total (et si j'ai bien compté), ce sont plus de 11 points de vue différents qui s'entrecroisent au fil des pages. Cela peut-être déroutant, surtout que Durham sait manager le suspens, et couper chaque chapitre au moment le plus prenant. Mais c'est une bonne stratégie, car au final, on est tenu en haleine perpétuellement. Ce qui n'est pas le cas au début du récit, qui souffre de longueurs à la fois trop nombreuses et trop étendues. Mais une fois dans le feu de l'action, le suspens est tel qu'on a du mal à lâcher ce livre.

Autre point qui m'a passablement irritée, c'est l'usage abusif de légendes mis en avant par l'auteur. Tous les trois chapitres, un nouveau personnage illustrait une idée en racontant une légende. Souvent, sur un livre aussi long, je me lasse au bout de la deuxième, voire de la troisième. Mais là... je pense que nous ne sommes pas loin d'une bonne dizaine de légendes dans un même roman. C'est beaucoup trop, et ça m'a lassée très vite. Je me souviens d'avoir eu un fou rire en lisant l'une des dernières citées, car je la trouvais complètement hors sujet. Elle ne servait pas à grand chose, ce n'était qu'une légende supplémentaire parmi toutes les autres déjà citées. Pour moi, il faut que ça marque... là honnêtement je ne saurais vous parler que de la plus importante. Les autres étaient si peu utiles que je les ai toutes oubliées. 

Pour finir, j'ai eu un véritablement coup de coeur pour les personnages. Comme dit précédemment, ils ne sont pas tout blanc, tout noir. Le roi est un idéaliste, incapable de mettre en oeuvre ses idées. On rencontrera les 4 enfants Akaran lors de leurs jeunes années passées aux côtés de leur père, dans une vie luxueuse. Les années d'exil, qu'ils passeront séparés, les changeront chacun à leur manière. C'est certainement l'un des points les plus intéressants à lire. Certains ont eu de la chance, d'autres non, mais au final ils n'auront plus grand chose à voir avec les enfants que l'on découvrit au début du récit. Nous apprécions aussi de découvrir les différentes personnalités des envahisseurs, ce qui les a poussé à mener la rébellion, et la psychologie qui sera la leur une fois leurs nouvelles responsabilités endossées.

Bref, c'est un T1 complet, autant sur le point historique que fantastique. Pas d'elfe ou de nain, pas de magie noire ou blanche, pas de grand méchant. La magie est présente, mais elle est moins mise en avant que le développement de la personnalité des héros. Pour tous ceux qui recherchent une bonne saga de fantasy, je leur conseille la lecture de ce tome. Et surtout, ne vous découragez pas, même si le début vous paraît trop long. La fin en vaut le coup. Et la suite aussi, j'en suis sûre !